Les indemnités kilométriques à vélo en 2018 : pouvez-vous en bénéficier ?

30th March 2018
Velos

Les températures hivernales s’éloignent et l’idée de vous rendre au travail à vélo vous trotte dans la tête. Vous n’arrivez pas à vous décider ? Sachez que votre entreprise peut appliquer le dispositif de remboursement des frais kilométriques, un argument qui peut peser dans la balance.

Le remboursement des frais kilométriques à vélo

Nous vous avons déjà listé les avantages d’aller au travail à vélo, qui plus est, sur un vélo Gazelle. Votre employeur peut vous soutenir dans votre initiative grâce aux indemnités kilométriques. L’idée est simple, votre employeur vous indemnise en fonction des kilomètres parcourus. Tout le monde y gagne, puisque votre employeur peut bénéficier d’une réduction d’impôts s’il applique le remboursement des frais kilométriques.

Ce dispositif, encadré par la loi, a pour but d’encourager la pratique du vélo pour se rendre au travail. De fait, il établit une équité car les salariés utilisateurs des transports publics bénéficient, eux aussi, d’une indemnité de déplacement. Instaurée en 2016, cette indemnité kilométrique trouve ses origines dans la loi pour la transition énergétique initiée par Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, en 2015.

 

Comment calculer les frais d’indemnités kilométriques à vélo ?

Attention, l’indemnité kilométrique diffère selon votre secteur d’activité. Dans le secteur privé, vous pouvez en bénéficier si elle est inscrite dans votre convention collective, ou si elle est proposée par votre employeur. Dans le secteur public, seuls les agents du Ministère du Développement Durable et du Logement peuvent en bénéficier.

Quel est le taux de remboursement des frais kilométriques à vélo ? Il est de 0,25 euros par kilomètre parcouru . Votre employeur peut vous verser jusqu’à 40 euros mensuels d’indemnités kilométriques à vélo, ce montant est toutefois plafonné à 200 euros par an... Prenons l’exemple de Jean, 37 ans, qui travaille à Paris et qui habite en proche banlieue à Levallois-Perret. Chaque jour, il effectue 8 km à vélo (4 km à l’aller, 4 km au retour). Pour ces 8 kilomètres parcourus quotidiennement, Jean sera indemnisé à hauteur de 2 euros chaque jour, soit le calcul suivant : (0,25x4) x 2.

Astuce : estimez votre indemnité kilométrique à vélo

 

L’Etat encourage la pratique du vélo

Depuis 2017, les mesures gouvernementales en faveur de l’utilisation du vélo se multiplient et imposent notamment aux entreprises la mise à disposition de places de stationnement pour vélos dans leurs nouveaux locaux. L’Etat démontre ainsi sa volonté de faire évoluer les pratiques des citoyens en matière de déplacement. L’objectif : apporter des solutions aux problématiques écologiques urbaines.

Si elle présente quelques limites (non-obligatoire pour toutes les entreprises et plafonnement), l’indemnité kilométrique à vélo permet d’encourager la pratique au quotidien, et de débuter votre journée avec une bonne bouffée d’oxygène sur votre vélo Gazelle.

 

Related stories