Conseil achat de bicyclette électrique

Que devez-vous savoir avant d’acheter un vélo électrique ?

Aux Pays-Bas, suivant la météo - et en particulier quand le vent souffle - il est parfois agréable de bénéficier d’un peu d’assistance supplémentaire à vélo. Il en va de même lorsque vous avez une longue distance à parcourir ou lorsque vous avez des difficultés à pédaler. Le vélo électrique représente une excellente solution : un plaisir de conduite optimal, un effort minimal et une assistance maximale. Mais même si vous n’avez pas absolument besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire, un vélo électrique peut aussi constituer un bon choix. Les vélos électriques facilitent vos déplacements et les rendent encore plus agréables !

Vous trouverez sur cette page toutes les informations dont vous avez besoin dans le cadre de l’achat d’un vélo électrique. 

Comment fonctionne un vélo électrique ?

Un vélo électrique combine votre propre puissance à celle d'un moteur électrique. Ce moteur vous assiste jusqu'à une vitesse d'environ 25 kilomètres à l'heure. L'électricité qui sert à vous donner ce « coup de pouce » provient de la batterie, qui se trouve généralement dans le porte-bagages arrière. Le moteur d'un e-bike se trouve soit au milieu du vélo, soit est intégré à la roue arrière ou à la roue avant. Des capteurs intelligents mesurent votre vitesse, votre puissance de pédalage, ou encore la rotation de vos pédales. Ils utilisent ensuite ces données pour vous fournir précisément l’assistance électrique dont vous avez besoin.

Situées sur le guidon, les commandes d'un e-bike sont très faciles à utiliser. Elles vous permettent par exemple de choisir le niveau d'assistance. Votre guidon est également équipé d'un écran sur lequel vous pouvez lire toutes sortes de données, telles que, notamment, le rythme auquel vous roulez ou le nombre de kilomètres que vous avez parcourus.

À quelle fin allez-vous utiliser votre vélo ?

Le choix d’un vélo électrique ne se fait pas uniquement en fonction de vos préférences personnelles et de votre budget. La manière dont vous allez utiliser votre vélo est également importante. Vous utilisez votre vélo pour de petites balades quotidiennes dans votre quartier ou pour vous rendre au travail ? Vous préférerez alors un vélo électrique qui vous offre rapidement l’assistance adéquate, sans devoir fournir d’efforts. Vous parcourez de plus longues distances ou êtes adepte du cyclotourisme ? Vous préférerez dans ce cas un vélo équipé d'une batterie capable de vous offrir cette assistance sur de plus longues périodes. C’est donc votre utilisation qui définit le choix des différents composants (techniques) de votre vélo.

Le choix d’un vélo électrique ne se fait pas uniquement en fonction de vos préférences personnelles et de votre budget.
Le choix d’un vélo électrique ne se fait pas uniquement en fonction de vos préférences personnelles et de votre budget.

Quel est le budget dont vous disposez pour l’achat de votre e-bike ?

Les prix des vélos électriques démarrent autour de 1000 € et peuvent monter jusqu’à pas moins de 6000 €. Toutefois, un bon vélo électrique n’est pas forcément le plus cher. Le prix de votre vélo va être déterminé par les composants et propriétés que vous allez choisir. Vous disposez d’un budget (limité) ? Déterminez les caractéristiques qui vous semblent essentielles et lancez-vous à la recherche de votre vélo idéal. 

Assistance au pédalage et capteurs

La batterie et le moteur de votre vélo électrique vous permettent bénéficiez d’une assistance pendant que vous roulez. Ce sont les capteurs qui définissent à quel moment et dans quelle mesure vous bénéficiez de cette assistance. Tous les vélos électriques sont équipés d’un capteur de vitesse ou « speed sensor ». Ces capteurs mesurent la vitesse à laquelle vous roulez et arrêtent l’assistance dès que vous atteignez une vitesse de 25 km/h. Le type de capteur définit la manière dont vous allez bénéficier de cette assistance pendant que vous roulez. Vous avez le choix entre deux types de capteurs :

Assistance au pédalage et capteurs
La batterie et le moteur de votre vélo électrique vous permettent bénéficiez d’une assistance pendant que vous roulez.

Les capteurs de rotation (ou capteurs de mouvement)

Le capteur de rotation signale la rotation de vos pédales. Lorsque vous commencez à rouler, l'assistance s’active avec un léger décalage. Ce qui signifie que vous ne bénéficiez pas directement de l’assistance fournie par votre vélo électrique. L’assistance devient perceptible après quelques révolutions. Lorsque vous arrêtez de pédaler ou que vous freinez, l’assistance s’interrompt également avec un petit décalage. Avec un capteur de rotation, peu importe la puissance que vous exercez sur les pédales, vous bénéficiez toujours de l’assistance maximale. Le degré d’assistance est défini par la vitesse, dans le réglage sélectionné.

Advantages

  • Grâce à son système très simple, le capteur de rotation est particulièrement fiable 
  • Le système est économe 
  • Vous bénéficiez toujours de l’assistance, quelle que soit la puissance que vous exercez sur les pédales

Inconvénients

  • L’assistance n’est pas immédiatement perceptible au démarrage 
  • L’assistance peut sembler peu naturelle, car elle ne s’appuie pas sur la puissance de pédalage, mais sur la rotation 
  • Le capteur de rotation demande plus d’énergie à la batterie

Capteur de puissance

Le capteur de puissance n’enregistre pas seulement la rotation des pédales, mais également la puissance avec laquelle vous pédalez. Le moteur réagit à ces informations et délivre plus ou moins d’assistance. Vous ne noterez donc aucun décalage. Pendant que vous roulez, vous bénéficiez précisément de l’assistance dont vous avez besoin. Le capteur de puissance veille à ce que l’assistance s’interrompe dès que vous arrêtez de pédaler ou que vous freinez.

Advantages

  • Plus vous pédalez fort, plus vous bénéficiez d’une assistance importante 
  • L'assistance semble naturelle 
  • Vous bénéficiez de l’assistance dès le démarrage

Inconvénient

  • Pour bénéficier de l’assistance, vous devez fournir un effort

La différence entre les capteurs

Vous aimeriez connaître le fonctionnement des différents capteurs ainsi que la différence entre les 2 types de capteur ? Découvrez notre vidéo explicative.

Moteur intégré à la roue avant (moteur roue avant)

Lorsqu’un vélo électrique est équipé d’un moteur intégré à la roue avant, le vélo est pour ainsi dire tiré vers l’avant. Le moteur venant ajouter du poids à la roue avant, ce vélo est moins maniable qu’un vélo équipé d’un moteur central ou intégré à la roue arrière. Les vélos électriques avec moteur intégré à la roue avant sont équipés de capteurs de rotation. Un certain nombre de modèles sont équipés d’un capteur de rotation et d’un capteur de puissance. Si vous optez pour un moteur intégré à la roue avant, nous vous recommandons de choisir une batterie placée sous le porte-bagages afin de faire contrepoids. Votre vélo sera ainsi mieux équilibré et le poids mieux réparti.

Advantages

  • Un vélo électrique avec moteur intégré à la roue avant est meilleur marché qu’un vélo avec moteur central ou intégré à la roue arrière 
  • Lorsque l’assistance est activée, vous avez l’impression d’être tiré vers l’avant 
  • Un moteur intégré à la roue avant peut être associé à un moyeu à vitesses intégrées ou à un dérailleur et à tous types de carters de chaîne

Inconvénients

  • Le vélo est moins maniable, du fait du poids supplémentaire dans la roue avant 
  • Coller une rustine ou remplacer le pneu peut se révéler compliqué 
  • Le poids du vélo se situe principalement dans la roue avant, ce qui augmente le risque de dérapage

À associer avec

  • Braquet : moyeu à vitesses intégrées et dérailleur 
  • Carters de chaîne : fermé (moyeu à vitesses intégrées), ouvert et semi-ouvert (dérailleur)
Moteur roue avant
Moteur central

Moteur intégré à l’axe du pédalier (moteur central)

Si le moteur de votre vélo est placé dans l’axe du pédalier, il actionne les pédales. Il existe une différence importante avec une propulsion depuis la roue avant (moteur intégré à la roue avant) ou la roue arrière (moteur intégré à la roue arrière). L’assistance électrique semble naturelle et confortable. Il faut cependant noter que les vélos électriques avec moteur central sont généralement plus chers. Le moteur central est équipé d’un capteur de rotation et d'un capteur de puissance. Ces capteurs vous assurent une assistance optimale pendant que vous roulez, sur la base de votre vitesse, mais également de la pression que vous exercez sur les pédales. Le centre de gravité est au centre, puisque le moteur se situe en bas et au milieu du vélo. Vous bénéficiez ainsi d’une véritable sensation de stabilité pendant que vous roulez. Rouler sur un vélo électrique équipé d’un moteur central vous donne l’impression de rouler sur un vélo classique.

Advantages

  • Les moteurs centraux sont souvent plus puissants et offrent de fait une meilleure assistance 
  • Le vélo se conduit comme un vélo classique 
  • La position du moteur n’a aucun impact sur le remplacement des roues 
  • La propulsion à partir des pédales vous offre une assistance naturelle 
  • Le moteur est équipé d’un capteur de rotation et d’un capteur de puissance

Inconvénients

  • Un vélo équipé d'un moteur central est plus cher qu’un vélo électrique équipé d’un moteur intégré à la roue avant ou arrière 
  • La puissance exercée sur la chaîne augmente la sensibilité du moyeu aux pannes 
  • Le moteur est composé de pignons et n’est pas silencieux

À associer avec

  • Braquet : moyeu à vitesses intégrées et dérailleur 
  • Carters de chaîne : fermé (moyeu à vitesses intégrées), ouvert et semi-ouvert (dérailleur)

Moteur intégré à la roue arrière (moteur intégré à la roue arrière)

Si le moteur de votre vélo électrique est intégré à la roue arrière, l’assistance vous offre comme un « coup de pouce ». Cette assistance semble parfaitement naturelle. En effet, sur un vélo classique, la propulsion part également de la roue arrière. En général, un moteur intégré à la roue arrière vous permet de parcourir moins de kilomètres sur une charge de batterie qu'un moteur central ou intégré à la roue avant. Le centre de gravité se situe sur la roue arrière et, si vous optez pour une batterie intégrée au cadre, votre vélo est naturellement en équilibre.

Advantages

  • L’assistance semble vous donner un coup de pouce vers l’avant 
  • Le moteur est silencieux

Inconvénients

  • Coller une rustine ou remplacer le pneu arrière peut s’avérer compliqué 
  • Le poids du vélo se situe principalement à l’arrière 
  • Un moteur intégré à la roue arrière ne peut être associé qu’à un dérailleur et à un carter de chaîne (semi) ouvert 
  • Le moteur a un faible rendement

À associer avec

  • Braquet : dérailleur 
  • Carters de chaîne : ouvert et semi-ouvert
Moteur intégré à la roue arrière

Caractéristiques de la position du moteur

Vous souhaitez connaître la position du moteur qui vous convient le mieux ? Cela dépend entre autres de la manière dont vous allez utiliser votre vélo électrique. Découvrez notre vidéo explicative.

Quelle position pour la batterie ?

C’est la batterie de votre vélo électrique qui transmet l’énergie au moteur. Mais la batterie augmente également le poids de votre vélo électrique. Si l’on compte, entre autres, le poids du moteur et de la batterie, le poids d’un vélo électrique est en moyenne six kilos supérieur à celui d’un vélo classique. Ce poids additionnel influence l’équilibre et le centre de gravité du vélo. En fonction du type de vélo électrique, la batterie est placée sous le porte-bagages (arrière ou avant), autour de l’axe de pédalier ou dans/sur le cadre. Il faut tenir compte du fait que plus la batterie est basse sur le vélo, plus la stabilité de la tenue de route est assurée. Vous pouvez choisir parmi 4 positions différentes.

De nombreux vélos électriques sont équipés d'une batterie située sous le porte-bagages.
E-bikes with the battery in or on the frame have the centre of gravity in the middle of the bike.

Batterie placée sous le porte-bagages

De nombreux vélos électriques sont équipés d'une batterie située sous le porte-bagages. Cela garantit notamment l’équilibre des vélos électriques équipés d’un moteur intégré à la roue avant. Dans les autres cas, cela garantit que le centre de gravité du vélo se trouve à l’arrière du vélo.

Advantages

  • Facile à dissimuler sous des sacs pour vélo 
  • Le centre de gravité se trouve à l’arrière, sauf pour les vélos équipés d’un moteur intégré à la roue avant, où il se trouve au milieu 
  • La batterie est facile à (dé)monter

Inconvénients

  • Tous les types de sacs ne peuvent pas être installés sur le porte-bagages 
  • Le centre de gravité est haut, ce qui peut avoir une influence sur la stabilité du porte-bagages

Batterie autour de l’axe du pédalier

La batterie d’un vélo électrique peut être incorporée au carter de chaîne. De ce fait, il est pratiquement impossible de distinguer ce vélo d’un vélo « classique ». Si la batterie est incorporée derrière l’axe du pédalier, elle est visible. Le centre de gravité se trouve au milieu ; le vélo électrique dispose donc d’une tenue de route très stable.

Advantages

  • Le vélo ne peut pratiquement pas être distingué d’un vélo classique 
  • Le centre de gravité est plus bas 
  • Le vélo électrique dispose d’une tenue de route très stable

Inconvénients

  • Tous les types de batteries ne sont pas amovibles 
  • Le carter de chaîne offre peu d’espace, par conséquent, la capacité de la batterie est réduite 
  • Si la batterie est installée au-dessus ou derrière l’axe du pédalier, cela influence fortement l’aspect du vélo

Batterie dans ou sur le cadre

Si la batterie se situe dans ou sur le cadre, le centre de gravité du vélo électrique se trouve en son centre. Ce qui offre une tenue de route particulièrement stable au vélo électrique, qui, de par l’emplacement du moteur, ne peut pratiquement pas être distingué d’un vélo classique.

Advantages

  • Le centre de gravité est plus bas 
  • Le vélo électrique dispose d'une tenue de route très stable 
  • Dans le cadre : le vélo électrique ne peut pratiquement pas être distingué d’un vélo classique

Inconvénients

  • Sur le cadre : la batterie peut se trouver dans le chemin 
  • Toutes les batteries intégrées ne sont pas amovibles ; les charger peut alors se révéler compliqué

Batterie sous le porte-bagages avant

Si votre vélo électrique est équipé d’un porte-bagages avant, la batterie peut également être placée sous celui-ci. Ce surplus de poids se remarque fortement lorsque vous roulez.

Advantage

  • Facile à dissimuler par l’installation d’un panier ou d’un casier

Inconvénient

  • La conduite est moins souple, du fait du poids additionnel au-dessus de la roue avant
La batterie d’un vélo électrique est rechargeable et doit (quand le vélo est utilisé) être rechargée fréquemment.

Batterie fixe ou amovible ?

La batterie d’un vélo électrique est rechargeable et doit (quand le vélo est utilisé) être rechargée fréquemment. Vous avez le choix entre deux options.

Batterie amovible

Vous souhaitez recharger votre batterie en toute flexibilité ? Nous vous recommandons d’opter pour une batterie amovible. La batterie est livrée avec son chargeur, qui peut être branché sur n’importe quelle prise. La batterie se retire très facilement du vélo, pour ensuite être chargée sur la prise la plus proche. Vous placez régulièrement votre vélo sur un porte-vélo ? Nous vous recommandons d’opter pour une batterie amovible. Sans sa batterie, le vélo électrique est un peu plus léger et plus facile à placer sur le porte-vélo.

Advantages

  • La batterie est facile à retirer, par exemple pour la charger ou en cas de températures extrêmement élevées ou basses 
  • La batterie est facile à remplacer (même en balade, par une batterie de réserve) 
  • La batterie peut facilement être chargée sur n’importe quelle prise

Batterie fixe

Si vous souhaitez que la batterie soit bien protégée, optez plutôt pour une batterie fixe. Le vélo devra toujours se trouver à proximité d’une prise pour charger la batterie.

Advantage

  • La batterie est protégée par le cadre

Inconvénients

  • La batterie ne peut être remplacée que par un spécialiste (fabricant de vélos) 
  • Le vélo doit se trouver à proximité d'une prise pour charger la batterie 
  • Le vélo doit être protégé en cas de températures extrêmement élevées ou basses

Quel type de batterie ?

C’est la batterie qui alimente le moteur de votre vélo électrique. Le type de batterie a, tout comme l’autonomie, une influence sur le nombre de kilomètres que vous pourrez parcourir avec votre vélo électrique. Il existe 5 types de batteries, mais seuls 4 sont encore utilisés à l’heure actuelle sur les nouveaux vélos électriques. Les batteries NiCd (pour Nickel Cadmium) ne sont plus disponibles que sur les vélos électriques d’occasion.

NiMh (Nickel-Hydrure Métallique)

La batterie NiMh est le successeur de la batterie NiCd. C’est actuellement la norme en Europe. Ces batteries doivent être chargées fréquemment, même si votre vélo électrique reste à l’arrêt (pendant un long moment). La batterie doit rester branchée au chargeur. Le chargeur garantit que la batterie reste en état optimal. Pour ce type de batterie, comptez un temps de chargement de 4 à 6 heures.

Advantage

  • Cette batterie est meilleur marché que les autres types de batteries

Inconvénients

  • La durée de vie de la batterie est inférieure à celle des batteries utilisant la technique du lithium 
  • La batterie a une auto-décharge plutôt importante 
  • Cette batterie est plus grande et plus lourde que les autres types de batteries 
  • La batterie est moins bien protégée contre les variations de température 
  • La batterie doit rester branchée au chargeur

Li-ion (lithium-ion)

Lithium-ion est le nom générique qui regroupe toutes les batteries contenant du Lithium. Ce type de batterie dispose d’une auto-décharge faible et d’une durée de vie (plus) longue. Son prix est par contre plus élevé.

Advantages

  • La batterie est de petite taille 
  • La batterie se recharge complètement en seulement 2 à 3,5 heures 
  • La batterie est bien protégée contre les variations de température 
  • La batterie a une auto-décharge relativement faible 
  • La batterie ne doit pas être constamment branchée au chargeur 
  • La batterie a le meilleur rapport qualité/prix

Inconvénient

  • Ces batteries sont plus chères que les batteries de type NiMh
La batterie NiMh est le successeur de la batterie NiCd. C’est actuellement la norme en Europe.
La batterie LiPo est l’une des meilleurs de la série des batteries Li-Ion.

LiPo (Lithium Polymère)

La batterie LiPo est l’une des meilleurs de la série des batteries Li-Ion. La batterie est encore plus petite qu’une batterie Li-Ion de taille moyenne. Si vous n’utilisez pas votre vélo électrique pendant une longue période, il est recommandé de stocker cette batterie avec une charge d’environ 40 % (de préférence dans un environnement frais).

Advantages

  • Charge rapide, la batterie peut être chargée complètement en 1 à 1,5 h 
  • La batterie est légère et dispose d’une (plus) longue durée de vie 
  • La batterie a une auto-décharge relativement faible

Inconvénient

  • Cette batterie est plus chère que tous les autres types de batteries, pour des avantages limités

LifePo4 (Lithium-Fer-Phosphate)

La nouvelle génération de batterie porte le nom de « LifePo4 » (ou un dérivé : LP4, LFP, LFP4). Cette batterie a connu d’importantes améliorations. C’est la crème de la crème. Toutefois, elle coûte toujours un prix relativement élevé. Il reste cependant intéressant d’envisager l’achat d’un vélo électrique équipé d’une batterie LifePo4. Cette batterie a en effet une durée de vie très longue. Vous risquez donc moins de devoir la remplacer avant de devoir remplacer votre vélo. L’offre de vélos électriques équipés de ce type de batterie est actuellement limitée. Cette offre est amenée à se développer.

Advantages

  • La batterie dispose d’une durée de vie plus longue que celle des batteries NiMh et Li-Ion 
  • Charge rapide 
  • La batterie est très légère 
  • La batterie a une auto-décharge faible

Inconvénient

  • La batterie a un prix nettement plus élevé que les autres types de batteries

Quel système de vitesse ?

Si le système de vitesse de votre vélo électrique est pour vous essentiel, nous vous recommandons de le choisir plutôt rapidement dans votre processus de sélection. Le système de vitesse peut en effet influencer la position du moteur, la finition du carter de chaîne et les besoins de maintenance du vélo. Vous pouvez choisir parmi trois systèmes de vitesse.

Dérailleur

À l’aide d’un système spécifique, la chaîne bascule sur un autre pignon. Le mécanisme et les pignons sont montés sur la roue arrière. Avec un dérailleur, vous choisissez facilement la vitesse adaptée à votre conduite. Grâce au nombre important de pignons, un grand nombre de vitesses sont disponibles.

Ce type de système équipe généralement les vélos électriques sportifs, en raison de son poids (plus léger qu’un moyeu à vitesses intégrées) et de la portée de ses vitesses.

Advantages

  • Le système dispose d’un grand nombre de vitesses 
  • Les vitesses s’adaptent plus facilement à l’utilisation (progression plus fine entre les vitesses) et de ce fait, ont une plus grande portée 
  • Facilité d’entretien grâce au carter de chaîne ouvert 
  • Poids léger

Inconvénients

  • Sensible à l’encrassement et à l’entretien en raison du carter de chaîne ouvert 
  • Le système doit être régulièrement réglé avec précision 
  • Vous ne pouvez changer de vitesse que lorsque vous roulez, pas quand le vélo est à l’arrêt

À associer avec

  • Position du moteur : moteur intégré à la roue avant, moteur central et moteur intégré à la roue arrière
  • Carters de chaîne : ouvert et semi-ouvert
Le mécanisme et les pignons sont montés sur la roue arrière.
Dans le cas d’un moyeu à vitesses intégrées, tous les pignons sont dissimulés dans le moyeu de la roue arrière.

Moyeu à vitesses intégrées

Dans le cas d’un moyeu à vitesses intégrées, tous les pignons sont dissimulés dans le moyeu de la roue arrière. Aucun pignon n’est donc visible sur le vélo. La progression entre les vitesses est plus importante. Elle s’adapte avec moins de précision à la conduite.

Le moyeu à vitesses intégrées est sensible à la pression que vous exercez lorsque vous pédalez. Mieux vaut donc ne pas pédaler lorsque vous changez de vitesse. Si l’assistance au pédalage est activée et que vous n’arrêtez pas de pédaler lorsque vous changez de vitesse vous risquez d’endommager le moyeu à vitesses intégrées. C’est pourquoi un vélo électrique équipé d’un moyeu à vitesses intégrées dispose parfois d’une aide au changement de vitesse. Cette aide assure une courte interruption de l’assistance lors du changement de vitesse et protège de ce fait le moyeu à vitesses intégrées.

Le moyeu à vitesses intégrées peut être équipé d’une courroie ou d’une courroie crantée. Puisqu’aucun graissage n’est nécessaire, la courroie demande peu d’entretien. Il existe deux versions : manuelle et automatique. Dans le cas de la version automatique, vous devez définir la fréquence idéale de votre coup de pédale, que vous conservez quelle que soit la vitesse. Si vous vous arrêtez, le système bascule vers la vitesse la moins élevée.

Advantages

  • Demande peu d’entretien (pratiquement aucun) 
  • Pignons non visibles 
  • Possibilité de changer de vitesse lorsque le vélo est à l’arrêt 
  • La version automatique bascule automatiquement vers la vitesse la moins élevée si vous vous arrêtez

Inconvénients

  • La vitesse s’adapte avec moins de précision à l’utilisation (progression plus importante entre les vitesses)
  • Difficultés pour changer la roue arrière du vélo (la roue reste sur le vélo lorsque vous devez changer le pneu) 
  • Le système est plus lourd qu’un dérailleur

À associer avec

  • Position du moteur : moteur intégré à la roue avant et moteur central 
  • Carters de chaîne : fermé et ouvert

Braquet progressif

Dans le cas d’un système automatique, ou braquet progressif, vous n’avez pas à vous soucier du nombre de vitesses. Le nombre de vitesses est en fait infini. À l’aide d’un système de commande situé sur le guidon (sous la forme d’une commande rotative), vous définissez vous-même si vous pédalez en exerçant plus ou moins de pression. Ce type de système demande plus d’énergie de la part du moteur, l’autonomie de votre vélo est dès lors réduite.

Advantages

  • Demande peu d’entretien (pratiquement aucun) 
  • Aucun pignon visible 
  • La version automatique bascule automatiquement vers la vitesse la moins élevée dès que le vélo s’arrête 
  • La version automatique passe d’une pression faible à plus importante dès que vous accélérez 
  • Vous pouvez changer de vitesse lorsque vous pédalez

Inconvénients

  • Le moyeu est relativement lourd 
  • Il faut beaucoup changer de vitesse pour passer de la pression la plus faible à la pression la plus élevée

À associer avec

  • Position du moteur : moteur intégré à la roue avant et moteur central 
  • Carters de chaîne : fermé
Dans le cas d’un système automatique, ou braquet progressif, vous n’avez pas à vous soucier du nombre de vitesses.

Quel système de freinage ?

Disposer d’un système de freinage puissant sur votre vélo électrique n’est pas un luxe superflu. Grâce à l’assistance au pédalage (qui vous permet d’atteindre une vitesse de 25 km/h), vous filez à toute allure sur votre vélo. Il est primordial que vous puissiez vous arrêter rapidement que vous rouliez à faible vitesse ou à vitesse plus élevée.

Les vélos électriques sont équipés d’un système de freinage puissant, proposé sous la forme d’un frein à rétropédalage ou de freins manuels. À l’heure actuelle, un seul type de vélo électrique dispose encore d’un frein à rétropédalage. La plupart des vélos électriques sont équipés de l’un des trois types de freins manuels (ou d’une combinaison des 3).

Frein à rétropédalage

Les freins à rétropédalage sont proposés sur un nombre limité de vélos électriques. Et ce n’est pas sans raison. Les freins à rétropédalage sont un système de freinage simple et puissant, que vous devez activer en pédalant vers l’arrière. Le freinage ne s’opère dès lors que sur la roue arrière. Si vous freinez brusquement, vous courrez le risque de bloquer la roue arrière et de glisser.

Advantages

  • Système de freinage bon marché et simple 
  • Système de freinage puissant

Inconvénients

  • Risque élevé de glissade en cas de freinage brusque 
  • Sans frein avant, la distance de freinage est très longue

Frein à disque

Avec ce type de système de freinage, lors du freinage (déplacement de l’huile), une pression est exercée sur le disque qui se situe à côté du moyeu de la roue. Ce système de freinage est puissant, quelles que soient les conditions météorologiques, mais le disque est très sensible (par exemple, à la rouille ou aux crissements). Les freins à disque sont généralement proposés sur les vélos électriques un peu plus chers, sur les éditions sportives.

Advantages

  • Distance de freinage la plus courte 
  • Poids léger et look sportif 
  • La puissance de freinage peut être dosée

Inconvénients

  • Le disque de freinage est sensible et dès lors très fragile 
  • Ce système de freinage requiert beaucoup d’entretien 
  • Sensible à la rouille et aux crissements
freins
Les vélos électriques plus chers sont équipés de freins sur jante hydrauliques.

Frein sur jante

Avec ce type de frein manuel, également appelé frein en V, lorsque vous freinez, de petits blocs en plastique sont pressés contre la jante. Vous disposez ainsi d’un freinage puissant. Mais vous devez tenir compte du fait que les blocs s’usent à chaque freinage. Les vélos électriques plus chers sont équipés de freins sur jante hydrauliques. Dans cette configuration, c’est une pression d’huile qui vient appuyer les blocs de freinage contre la jante.

Advantages

  • Système de freinage résistant et simple, particulièrement léger 
  • Système de freinage fiable, les blocs de freinage disposent d’une grande adhérence 
  • Courte distance de freinage Pas de blocage ou de diminution de la fonction de freinage en cas de freinage brusque 
  • Peu d’effort pour une puissance de freinage importante 
  • La version hydraulique requiert peu d’entretien et dispose d’une distance de freinage encore plus réduite

Inconvénients

  • Degré d’usure élevé : les blocs de freinage doivent être remplacés régulièrement 
  • Puissance de freinage réduite par temps humide 
  • Les blocs de freinage sont sensibles à l’encrassement

Rollerbrake (ou frein à tambour)

La plupart des vélos électriques sont équipés de rollerbrakes, une version moderne du frein à tambour classique. Ce système de freinage qui ne requiert aucun entretien et fonctionne au moyen de rouleaux. Lorsque vous freinez, les rouleaux sont repoussés, ce qui engendre la puissance de freinage. Le disque rond cranté (sur la roue avant ou arrière) est spécifique à ce système de freinage.

Advantages

  • Sans entretien 
  • Système de freinage durable, sa durée de vie est égale à celle du vélo

Inconvénients

  • Distance de freinage plus longue due à un effet de freinage moins puissant 
  • Ce système de freinage est lourd
  • En cas de freinages longs ou fréquents (dans un délai court), le système de freinage peut chauffer ; le frein risque alors de se verrouiller

Quel type de carter de chaîne ?

Si vous avez une préférence pour un type de carter de chaîne spécifique, nous vous recommandons d’en tenir compte rapidement dans votre processus de sélection. Le choix d’un type de carter de chaîne va en effet influencer l’emplacement du moteur et/ou le type de braquet. Trois options s’offrent à vous.

Carter de chaîne fermé

Pour assurer la durée de vie de votre chaîne, nous vous recommandons d’opter pour un carter de chaîne fermé. Le carter de chaîne protège la chaîne de la saleté et de l’humidité. Il protège également vos vêtements : sa structure fermée empêche la graisse de tacher vos vêtements.

Advantages

  • Le carter de chaîne protège la chaîne et vos vêtements 
  • Ce type de carter de chaîne ne requiert aucun entretien

Inconvénient

  • Ce type de carter de chaîne ne peut pas être associé à un dérailleur

À associer avec

  • Position du moteur : moteur intégré à la roue avant ou moteur central 
  • Braquet : moyeu à vitesses intégrées ou braquet automatique
Pour assurer la durée de vie de votre chaîne, nous vous recommandons d’opter pour un carter de chaîne fermé.
Semi-open chain case

Carter de chaîne semi-ouvert

Tout comme les carters de chaîne ouverts, les carters de chaîne semi-ouverts sont très légers, mais offrent peu, voire aucune, protection à la chaîne. La chaîne est exposée à la saleté et à l’humidité ; vous devrez donc prévoir un entretien régulier. Utilisez un protège-chaîne pour protéger vos vêtements contre la graisse de la chaîne et les éclaboussures.

Advantages

  • Le protège-chaîne est associé à un dérailleur 
  • Léger

Inconvénient

  • Vous devez prévoir l’entretien de la chaîne

À associer avec

  • Position du moteur : moteur intégré à la roue avant ou arrière 
  • Braquet : dérailleur ou moyeu à vitesses intégrées

Carter de chaîne ouvert

Les carters de chaîne ouverts sont particulièrement légers. Ils n’offrent par contre aucune protection à la chaîne. Vous devrez donc entretenir la chaîne régulièrement, puisqu’elle sera exposée à l’humidité et à la saleté. En l’absence d’un capuchon, il est possible que la graisse tache vos vêtements.

Advantage

  • Le carter de chaîne peut être associé à un dérailleur

Inconvénients

  • Le carter de chaîne n’offre aucune protection à la chaîne et à vos vêtements 
  • Vous devez prévoir l’entretien de la chaîne

À associer avec

  • Position du moteur : moteur intégré à la roue avant, moteur central ou moteur intégré à la roue arrière
  • Braquet : dérailleur
Les carters de chaîne ouverts sont particulièrement légers. Ils n’offrent par contre aucune protection à la chaîne.

You can also opt for...

Aide à la marche

La plupart de nos vélos électriques sont dotés d’une fonction d’aide à la marche ou Walk Assist. Cette fonction permet d’activer l’assistance à la marche sans rotation des pédales. Plutôt pratique lorsqu’il s’agit de gravir une colline à pied ou lorsque vous n’avez pas la force de pousser votre vélo. L’aide à la marche vous offre une assistance à vitesse de marche, jusqu’à environ 4 km/h.

À prendre également en compte…

Le couple et la puissance du moteur

La puissance du moteur définit la quantité d’assistance dont vous bénéficiez pendant que vous roulez. Le couple (puissance du moteur) est exprimé en Newton mètre (Nm). Plus le nombre de Nm est élevé, plus le moteur peut fournir d’assistance. Si vous grimpez de nombreuses côtes, un moteur puissant (minimum 40 Nm) vous facilitera la tâche. Si vous roulez plutôt sur terrain plat, un moteur moins puissant (10 à 30 Nm) vous fournira une assistance suffisante. Tenez compte du fait qu’un moteur puissant demande plus d’énergie à la batterie. Plus le couple du moteur est élevé, moins la batterie vous fournira longtemps de l’énergie pour l’assistance (au pédalage).

Si vous optez pour un moteur (plus) puissant, il doit dans l’idéal être positionné autour de l’axe du pédalier (moteur central) ou dans la roue arrière (moteur intégré à la roue arrière). Vous bénéficierez ainsi d’un « coup de pouce » dans le dos et ressentirez la puissance du moteur à partir de l’axe du pédalier ou de la roue arrière. Vous gagnez ainsi en stabilité et bénéficiez d’une assistance qui semble naturelle lorsque vous roulez.

Le bruit du moteur

Le moteur d’un vélo électrique peut faire du bruit. Le niveau de bruit dépend de la construction du moteur. Si votre vélo électrique est équipé d’un moteur avec transmission, ce moteur est composé de pignons et de brosses. Ce type de moteur fait du bruit, ce qui se remarque fortement lorsque vous roulez. Un moteur sans transmission est silencieux, car ce type de moteur ne comprend pas ni pignon, ni brosse. Ce type de moteur est également appelé système « direct drive ».

Si vous grimpez de nombreuses côtes, un moteur puissant (minimum 40 Nm) vous facilitera la tâche.
La batterie définit en grande partie le nombre de kilomètres d’assistance dont vous pourrez bénéficier sur votre vélo électrique (autonomie).

La puissance de la batterie

La batterie définit en grande partie le nombre de kilomètres d’assistance dont vous pourrez bénéficier sur votre vélo électrique (autonomie). La longueur des trajets effectués sur votre vélo électrique joue donc un rôle important dans le choix de la batterie. Plus les distances que vous parcourez sont longues, plus la capacité de votre batterie doit être importante. En règle générale, les batteries de grande autonomie sont également plus chères.

La capacité d’une batterie peut être exprimée en ampère-heure (Ah) et watts-heure (Wh). Contrairement aux watts-heure, les ampères-heures ne tiennent pas compte de la tension pendant le chargement de la batterie. Mieux vaut donc évaluer une batterie en fonction du nombre de watts-heure. Plus ce nombre est élevé, plus vous pourrez rouler en bénéficiant de l’assistance.

La plupart des vélos électriques sont livrés de série avec une batterie. Si votre vélo électrique n’est pas livré de série avec une batterie, vous pouvez choisir vous-même la capacité de la batterie. Vous avez alors une plus grande influence sur le prix de votre vélo électrique.

Autonomie

L’autonomie d’un vélo électrique représente le nombre de kilomètres que vous pouvez parcourir sans recharger la batterie. Plus la capacité de la batterie est importante, plus vous pourrez parcourir de kilomètres en bénéficiant de l’assistance au pédalage. Vous connaissez l'autonomie offerte par une batterie ? Ce nombre de kilomètres se base sur des circonstances idéales. Il ne s’agit en aucun cas d’une garantie que vous bénéficierez de la même autonomie lorsque vous roulerez. Vous souhaitez bénéficier de l’autonomie la plus élevée possible ? Tenez compte des facteurs suivants :

  • Poids : tant le poids du vélo que celui du conducteur influencent l’autonomie. Plus le moteur doit supporter de poids, moins l’autonomie sera importante. 
  • Résistance : ne vaut pas uniquement pour les conditions climatiques (vents contraires, pluie), mais également pour la pression des pneus et l’état de la route. Une résistance plus élevée a une influence négative sur l’autonomie. 
  • Vitesse : plus vous roulez vite, plus l'autonomie diminue. Lorsque la vitesse est plus élevée, votre vélo électrique vous offre une plus grande assistance. 
  • Assistance : pour le niveau d’assistance choisi, plus l’assistance est faible, plus l’autonomie est élevée. 
  • Passage des vitesses : lorsque vous roulez, passer les vitesses de manière efficace, c’est-à-dire à temps et régulièrement, a un impact positif sur l’autonomie. Veillez à réduire le braquet et à toujours revenir à la vitesse la plus basse à l’arrêt.
  • Batterie : l’état ainsi que l’âge de la batterie peuvent influencer son autonomie. Une batterie (plus) ancienne a une capacité réduite et de fait une autonomie également (plus) réduite. 
  • Capteurs : le type de capteurs choisi peut avoir une grande influence sur l’autonomie. En général, un capteur de puissance est moins énergivore qu’un capteur de rotation.

Comment faire le bon choix ?

Vous trouverez de nombreuses informations sur les vélos électriques (et l’achat d’un vélo électrique). Sur la base de ces informations, vous aurez peut-être une préférence pour un vélo électrique spécifique ou pour certains composants (techniques). De même certains membres de votre famille ou amis vous donneront peut-être des conseils en fonction de leurs expériences.

Mais il n’y a qu’une seule manière de savoir si vous faites le bon choix : faire un essai ! Au cours de votre essai sur le vélo électrique de votre choix, vous découvrirez si l’expérience et l’utilisation correspondent à vos attentes. Demandez conseil à un spécialiste des vélos électriques et essayez différents types et versions afin de faire votre choix définitif.

Trouvez votre magasin

Un nouveau vélo (électrique) s’achète dans un magasin de vélos Gazelle. Il y a toujours un revendeur Gazelle à votre disposition.

Aidez-moi à choisir

Quel vélo vous convient-il le mieux ? Nous vous aidons à trouver le vélo (électrique) idéal. Sélectionnez vos préférences à l’aide de nos filtres pratiques et voyez quels sont les vélos qui y répondent.